Ecouter la conférence : « les communs, nouveau mode d’action collectif ? »

Les communs nouveau mode d'action collectif

Dans le cadre du 9e Printemps des sciences humaines et sociales « s’émanciper », la ChairESS vous propose de retrouver l’intégralité de la conférence du 28 mars sur « les communs, nouveau mode d’action collectif ? ».

 

Dans des contextes sociaux et politiques différents, en France mais aussi dans de nombreux pays, l’action collective se donne la forme de mobilisations en communs. On en vient même à parler d’un mouvement des communs. Christian Laval, co auteur avec Pierre Dardot, d’un ouvrage récent intitulé « Commun, essai sur la révolution au XXIème siècle », 2014, précise dans un article récent de la revue Sociologies (2016) que : « Le principe du commun qui se dégage aujourd’hui des mouvements, des luttes et des expériences renvoie à un système de pratiques directement contraires à cette rationalité capitaliste qui restructure l’ensemble des rapports sociaux. Cette nouvelle raison émergente des pratiques affirme la prévalence de l’usage collectif sur la propriété privée exclusive, elle privilégie l’auto-gouvernement démocratique au lieu du commandement hiérarchique et par dessus tout, elle rend indissociables l’activité et la décision collective. Par « communs », on entend donc un ensemble de pratiques instituantes et d’institutions constituées répondant au principe selon lequel un groupe plus ou moins étendu s’engage dans une activité collective productrice de biens tangibles ou intangibles mis à la disposition des commoners ou d’une collectivité plus large, selon des règles démocratiques d’auto-organisation ».

Ainsi, l’action collective, telle qu’elle se développe dans de nombreux contextes actuels, semble adopter explicitement ou implicitement, cette voie de la « mise en communs ». Qu’en est-il vraiment ? Que faut-il en penser, au moment ou de nouvelles formes de pratiques sociales s’expérimentent, exprimées en termes d’innovation sociale, d’alternatives ou même de transition socio-politique ?

Le séminaire a permis de contribuer à cette réflexion en s’appuyant sur de nombreuses expérimentations sociales actuelles.

Intervenant.es :

Christian Mahieu : sociologue, chercheur CNRS et Secrétaire général de la ChairESS

Julien Lecaille : contributeur aux communs

Maïa Dereva : contributrice aux communs et à P2P Foundation

Simon Sarazin : membre du collectif Catalyst, d’Unisson et de la Couroutine

Stéphanie Bost : coordinatrice de l’association Interphaz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s