Rapport de recherche Communs sociaux

Le présent rapport est le résultat la première année de recherche de la Chaire interuniversitaire et interdisciplinaire en économie sociale et solidaire et soutenabilité du territoire (ChairESS) du Nord-Pas-de-Calais.

Rapport en libre consultation : Sauvêtre. Rapport ChairESS Communs sociaux

Les processus économiques et politiques que nous connaissons depuis quarante ans ne correspondent pas à une parenthèse qui aurait été suivie d’un retour au cours normal des choses, mais au contraire à une profonde réorientation des sociétés occidentales contemporaines dans le sens de la déconstruction de la trajectoire historique qui avait amené les Etats de l’Europe de l’Ouest à réduire les inégalités à travers la mise en place de politiques sociales redistributrices, à développer des services publics et à faire progresser les droits sociaux et démocratiques – fût-ce dans un contexte bien spécifique marqué par les épreuves nationales des guerres mondiales et la crainte de l’expansion du communisme (Rosanvallon, 2011), des luttes ouvrières massives et un modèle de développement fondé sur la croissance qui mérite lui-même d’être mis en question (Pessis, Topçu, Bonneuil, 2013).

Suivant ce retournement, le mode de gouvernement néolibéral à travers les privatisations, l’extension des mécanismes de marché et de la concurrence passant par la suppression de la régulation nationale de l’économie et l’inscription dans le cadre de la globalisation a favorisé la formation d’un « Etat entrepreneurial » (Dardot et Laval, 2009) qui consacre l’entreprise comme le modèle par excellence de l’institution de la société. Les conséquences de cette « grande régression » (Généreux, 2010) ont été l’explosion des inégalités, la remise en cause des politiques sociales, l’appauvrissement et le dysfonctionnement des services publics, et la réorganisation oligarchique du pouvoir à l’échelle européenne et internationale qui vide de leur substance la souveraineté populaire et l’exercice des droits sociaux et démocratiques (Dardot et Laval, 2016).

Ce contexte macro-économique mérite d’être évoqué tant les transformations dans l’économie sociale et solidaire sont inséparables des mutations du capitalisme lui-même vis-à-vis duquel elle est en constante adaptation (Hély et Moulévrier, 2013 ; Duverger, 2016a), mais aussi des mutations de l’Etat et de l’action publique qui ont en quelque manière « intériorisé » la rationalité néolibérale (Bezès, 2009 ; Bruno et Didier, 2011 ; Degoffe et Rouvillois, 2012). L’économie sociale et solidaire n’a donc pas échappé à ce tournant entrepreneurial. Celui-ci se caractérise par un double processus de privatisation du public et de publicisation du privé (Hély, 2009). D’une part une privatisation du public qui se traduit par l’introduction, en particulier dans le secteur associatif, de formes de régulation marchande d’activités (comme dans le secteur du tourisme social ou celui de l’aide à domicile) qui étaient jusqu’alors placés sous tutelle publique (ibid.), ou par la substitution, dans le cadre du financement des associations, du mécanisme de la commande publique à celui de la subvention (Tchnernonog, 2012). D’autre part une publicisation du privé qui se manifeste par la mise en avant par la sphère privée de la notion de « responsabilité sociale des entreprises » (RSE) affichant une « contribution au bien public et promettant un secours à une puissance publique supposée débordée » mais qui n’est en réalité qu’un « dispositif politique du capitalisme contemporain » (Bory et Lochard, 2009), ou encore, à travers le lancement des « contrats à impact social » par l’Etat qui encourage ainsi le secteur privé – et à travers lui la finance la plus spéculative (Goldman Sachs ou Morgan Stanley) – à financer des programmes associatifs à visée sociale qui seront rémunérés ex-post par l’argent public sous condition de réussite (Libération, 2016).

L’entrepreneuriat social serait même devenu la forme d’institutionnalisation de l’économie sociale et solidaire adaptée au contexte de « l’affirmation idéologique de la suprématie du marché » qui sévit depuis le début de la décennie 2000 et que la crise de 2008 n’a fait que renforcer. Mais sa nouveauté vis-à-vis des précédentes formes historiques de l’institutionnalisation de l’économie sociale et solidaire, qui, tout en étant intérieures au capitalisme, n’en constituaient pas moins un pôle critique, est de correspondre à « l’assimilation de l’idéologie capitaliste par sa critique » (Duverger, 2016b). L’économie sociale et solidaire se trouverait donc absolument désarmée et sa vocation à faire office d’alternative à l’économie capitaliste serait profondément remise en question.

Ces éléments de contexte permettent de comprendre que la ChairESS ait décidé de consacrer son programme de recherche tri-annuelle (2015-2017) à la thématique « ESS et initiatives solidaires en communs ». Les « communs » se sont en effet manifestés ces dernières années, en particulier depuis l’attribution en 2009 du prix de la banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel à Elinor Ostrom pour ses travaux sur les ressources communes, comme un des termes porteurs d’une alternative possible à l’économie capitaliste. L’analyse des rapports et des convergences possibles entre économie sociale et solidaire et communs apparaît donc comme une manière non seulement de montrer que l’économie sociale et solidaire n’est pas entièrement soumise au tournant néolibéral, ce qui implique nécessairement de souligner la diversité et les divergences qui la traversent, mais aussi de réfléchir à la redéfinition de son projet alternatif.

Article mis en avant

Séminaire 12 avril « travail, emploi et protection sociale dans les communs »

La ChairESS Hauts-de-France, avec le soutien de la région Hauts-de-France, la Métropole européenne de Lille organise la deuxième séance de son cycle de rencontres sur les initiatives solidaires en communs. Le thème abordé lors de cette séance est :

« Travail, emploi et protection sociale
dans les communs »

Jeudi 12 avril 2018 à la MESHS en salle 2  Lire la suite « Séminaire 12 avril « travail, emploi et protection sociale dans les communs » »

Livret interactif sur les communs

Dans le cadre de nos travaux de recherche sur « Initiatives solidaires et communs »,

En partenariat avec l’Assemblée des communs de Lille et l’association Interphaz,

La chairESS a mis en place un livret interactif et pédagogique sur les communs. Vous le trouverez en consultation et téléchargement libre grâce au lien suivant : Livret interactif communs

Ce livret a été financé par la Métropole Européenne de Lille et la Ville de Lille

Article mis en avant

Ecouter la conférence : « les communs, nouveau mode d’action collectif ? »

Les communs nouveau mode d'action collectif

Dans le cadre du 9e Printemps des sciences humaines et sociales « s’émanciper », la ChairESS vous propose de retrouver l’intégralité de la conférence du 28 mars sur « les communs, nouveau mode d’action collectif ? ».

 

Lire la suite « Ecouter la conférence : « les communs, nouveau mode d’action collectif ? » »

« Les communs, un enjeu politique pour l’ESS ? »

Séminaire du 17 juin 2016

14H00-17H30, Espace Baietto, MESHS Lille, 2 rue des canonniers 59000 Lille

 Cycle « Les initiatives solidaires en communs » Séance 4 Bilan

Cette séance est précédée le matin d’une Assemblée Générale de la Chambre Régionale en Economie Sociale et Solidaire Nord Pas de Calais Picardie.

 Problématique :

Après une première séance sur les nouvelles formes de coopération et les dynamiques contributives liées aux communs, une seconde séance sur les convergences entre ESS et communs à travers le cas des SCIC, et une troisième séance sur les apports de l’ESS aux communs, cette dernière séance du cycle « Les initiatives solidaires en communs » de la ChairESS Nord-Pas-de-Calais-Picardie sera dédiée au bilan des travaux de recherche de la Chaire et, plus généralement, à la question de l’enjeu politique que la thématique des communs peut représenter pour l’ESS.

Les organisations de l’ESS se saisissent-elles de la thématique des communs et, si oui, comment ? Les communs représentent-ils un avenir possible et souhaitable de transformation de l’ESS ? S’agit-il seulement de reconnaître des formes de proximité entre ESS et communs ? A quelles dimensions pratiques, concrètes, institutionnelles l’appropriation de la thématique des communs par l’ESS peut-elle aboutir ? Cette appropriation de la thématique des communs par l’ESS ne conduit-elle pas elle-même à réinterroger la perspective des communs pour définir une forme économique et politique originale que nous pourrions appeler « communs sociaux » ? C’est à ces questions que nous réfléchirons collectivement à partir de la réflexion d’acteurs de l’économie sociale et solidaire et de chercheurs.

 Programme de l’après-midi  Lire la suite « « Les communs, un enjeu politique pour l’ESS ? » »

ESS et communs : où en sommes-nous ?

Compte rendu Séminaire du 11 février 2016

Présentation par Gérard Dechy (ChairESS)

ESS et communs : où en sommes-nous ?

Ce séminaire est le troisième du genre (et avant-dernier), conformément à ce que nous avions décidé après avoir retenu les communs comme premier thème prioritaire d’étude de cette chaire, originale tant dans sa composition, interuniversitaire et interdisciplinaire que dans son fonctionnement et sa gouvernance qui associent chercheurs et acteurs.

Dans un premier temps, nous avons présenté des expériences de communs et découvert, pour certains d’entre nous dont je suis, les capacités insoupçonnées des communautés d’acteurs qui se réunissaient autour d’un projet qu’ils concevaient et amélioraient de façon continue. Découvert aussi que ces méthodes de travail, utilisées par exemple par 60 profs de maths de collège, pouvaient avoir raison des marottes et des blocages des Inspecteurs Généraux de l’Education Nationale comme des lobbies des éditeurs de manuels scolaires et séduire 2 millions de collégiens, avec ou sans accent circonflexe sur les i ou les u. Découvert encore qu’on était sur une autre approche que celle qui se préoccupe de la préservation des biens initialement communs comme la terre, l’air ou l’eau qui sont désormais marchandisés.

Ce faisant, on touchait du doigt de nouvelles façons de produire des richesses grâce à l’outil numérique mais aussi grâce à certaines formes de partage et de citoyenneté économique. On sentait bien aussi que statut ne valant pas vertu, tout ce qui relève apparemment des communs n’est pas forcément animé par ces mêmes objectifs. Et des initiatives développées dans le cadre de l’économie collaborative sont davantage basées sur le profit de quelques uns que sur des échanges équitables entre citoyens du monde. Communs et ESS ne vont donc pas de soi. Il convenait d’essayer d’y voir plus clair et de repérer les bons grains et l’ivraie.  Lire la suite « ESS et communs : où en sommes-nous ? »

Conférence-débat « Le retour des communs » avec Benjamin Coriat

L’Association pour une Economie Sociale et Solidaire (AESS-APIESS) en partenariat avec l’APES et Espace Marx vous propose d’assister à une conférence :

 
Benjamin CORIAT
Le retour des communs, la crise de l’idéologie propriétaire
le jeudi 14 janvier 2016, à 18h00 à l’Espace Marx de Lille
 

Description:
Six mois après la parution de l’ouvrage dont il a dirigé la publication, et alors que la notion des « communs » continue d’être au cœur des débats des mouvements alternatifs, l’Association pour l’Economie Sociale et Solidaire (AESS-APIESS – Lille 1) en partenariat avec l’APES et Espace Marx invite Benjamin Coriat à débattre du lien entre les communs et l’Economie Sociale et Solidaire.
Simon Sarazin, membre de l’ANIS sera également présent afin de discuter des formes que prennent les communs dans la pratique à travers son expérience dans le Collectif Catalyst, Unisson et à la Couroutine.
Invité:
¤ Benjamin CORIAT, économiste et professeur à l’Université de Paris 13 et membre du Comité d’animationdes Économistes Atterrés. Il a dirigé la publication de l’ouvrage Le Retour des Communs, la crise de l’idéologie propriétaire(Les Liens qui Libèrent, 2015).

 
Discutant:
¤ Simon SARAZIN, membre de l’ANIS, du Collectif Catalyst, d’Unisson et de la Couroutine.
Plus d’informations sur l’association et l’événement sur :
Association pour une Economie Sociale et Solidaire (AESS-APIESS)
C304, Bât. SH3, FSES, Université Lille 1

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑