Amélie Lefebvre-Chombart

Curriculum Vitae

Amélie Lefebvre – Chombart

Qualifiée aux fonctions de maître de conférence en section 23

Coordinatrice de la chairESS Hauts de France

Chercheur-associée au Centre de recherche interdisciplinaire en sciences de la société (CRISS – UPHF)

Parcours

Depuis 2015. Coordinatrice de la ChairESS 

Chaire interuniversitaire et interdisciplinaire en économie sociale et solidaire et soutenabilité du territoire des Hauts de France (https://chairess.org), Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS) / coordination de la formation, de la recherche et de sa valorisation.

2018 – 2019. Post-doctorante

Laboratoire CLERSÉ, UMR 8019, Université de Lille / Programme de recherche « Initiatives solidaires en communs » co-dirigé par Florence Jany-Catrice (U. Lille), Laurent Gardin (UPHF) et Christian Mahieu (CNRS)

2011-2017. Doctorat de géographie

Contrat doctoral à l’Université Lille 1, École doctorale SESAM, Laboratoire Territoire Villes Environnement et Sociétés (TVES) / Sous la direction d’Eric Glon et Frédéric Lescureux :  

« Initiatives sociales et solidaires et territoires ruraux. Étude de cas dans les Hauts-de-France (Bassins de vie de Bapaume, Hucqueliers, Solesmes et Wavrin) » / L’université ne délivre plus de mention.

2010- 2011. Master 2 géographie recherche Études Rurales

Université Lyon 2 / Mémoire sous la direction de Claire Delfosse « La contractualisation dans l’agriculture française. Réinterroger les notions de filière et de bassin d’approvisionnement ». 

2010 – 2011. 5e année ingénieur agricole

ISARA Lyon / Spécialisation : Développement des territoires ruraux, gestion de projet / Mémoire sous la direction de Patrick Mundler : « La contractualisation dans l’agriculture française : état des lieux, enjeux, perspectives pour la région Rhône-Alpes ». 

2006- 2011. École d’ingénieur agricole

Institut Supérieur d’Agriculture de Lille (59)

2006. Baccalauréat général scientifique

Lycée Notre Dame à Valenciennes (59) / Option SVT / Mention Bien

 

Recherche

Thèmes de recherche : initiatives territoriales, solidarités de proximité, innovations territoriales, appropriation de l’espace, communs sociaux, économie sociale et solidaire, organisation du réseau territorial de santé

Méthodologie : Interdisciplinarité, Enquête qualitative, Recherche-action, Évaluation endoformative, Schématisation, Organisation de séminaires

Publications et communications

Nb.

Articles (dont revues à comité de lecture)

7 (5)

Rapports de recherche

2

Communication à des colloques internationaux

8

Communication à des journées d’études ou à des séminaires

7

Post-doctorat / 2018-2019

« Initiatives solidaires en communs » Étude croisée de communs en Hauts-de-France

Thèse / 2011-2017

« Initiatives solidaires et solidaires et territoires ruraux. Étude de cas dans les Hauts-de-France »

Qualification CNU 2019

Qualification aux fonctions de maître de conférence par la section 23 (Géographie physique, humaine, économique, régionale) du CNU.

Implication dans des projets de recherche

Depuis 2021 / participation au projet de recherche interdisciplinaire « Travail, Activité et Rétribution dans les Communs » avec le laboratoire Clersé (U de Lille) financé par l’I-SITE de Lille. 

Depuis 2020 / Participation au projet de recherche interdisciplinaire « La gestion de la crise Covid-19 au sein des EHPAD » avec le laboratoire Clersé (U de Lille) et CRISS (UPHF), co-financé par l’ANR et par la Région. 

Depuis 2017 / Participation au projet de recherche « Cartographie de l’ESS en Hauts de France » avec la chairESS et le SIILAB, financé par le Fonds de Transformation de l’Action Publique (FTAP). 

Participation à des réseaux de recherche

Depuis 2015 / Chaire en économie sociale et solidaire et soutenabilité des territoires des Hauts-de-France, MESHS

Depuis 2016 / Projet VISES (INTERREG) sur la valorisation de l’impact social de l’économie sociale et solidaire

Enseignement

Méthodologie enseignée : mémoires, exposés, analyse documentaire, dessin assisté par ordinateur, préparation CAPES

Synthèse des enseignements

Nb h.

Géographie de la mondialisation – L1 (TD)

66

Aménagement du territoire – L3 (TD)

33

Fondamentaux de la géographie – L1 & 3 (CTD)

30

Économie sociale et solidaire – 5e année ingénieur (CM)

19

Habiter en milieu rural – M. MEEF (CM)

3

2020-2021 / Chargée d’enseignement / Vacataire

Université Polytechnique Hauts-de-France

Centrale Lille

2013-2014 / Monitrice en géographie

Université de Lille

Langues et outils

Anglais

Lu, écrit et parlé – niveau B2 (BULATS)

Allemand

Débutant

Informatique 

Cartographie : Qgis 

DAO : Inkscape

Web : site wordpress 

Initiation à l’algorithme, au langage VBA et aux bases de données (Access), 

Traitement et analyse statistiques sous R

Publications et communications

Articles à comité de lecture

[1] LEFEBVRE – CHOMBART A., GLON E. LESCUREUX F., ROYOUX D. (2021) « Campagnes en quête de nouveaux services : la création d’un centre socioculturel intercommunal dans le canton d’Hucqueliers (Pas-de-Calais) » Revue POUR. https://www.cairn.info/revue-pour-2021-1-page-185.htm 

[2] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. (à paraître) « Les communs numériques : une comparaison entre l’Assemblée des Communs de Lille et le SIILAB » Revue Terminal.

[3] LEFEBVRE – CHOMBART A. & ROBERT P. (2020) « Reconfigurer l’économie sociale et solidaire en Hauts de France : un projet de « living lab » en commun au service de l’intermédiation territoriale ? »Revue Géographie, Économie et Sociétés. 3 (3-4), 431-452. https://www.cairn.info/revue-geographie-economie-societe-2020-3-page-431.htm 

Résumé : Le SIILAB est un projet de coopération initié par 16 acteurs publics et privés de l’économie sociale et solidaire (ESS). Il émerge dans un contexte de regroupement régional. Nous cherchons à qualifier ce projet comme « processus d’intermédiation » afin de saisir ses effets en termes de recomposition régionale du champ de l’ESS. Le cadre d’analyse croise l’économie des proximités et l’approche des communs afin de montrer que le SIILAB est le support d’un processus d’intermédiation territoriale qui a permis la mise en œuvre d’une dynamique de coopération singulière entre acteurs privés et publics et contribué à donner plus de cohérence au champ de l’ESS sur ce nouvel espace régional

[4] LEFEBVRE – CHOMBART A., ROBERT P., GARDIN L., JANY-CATRICE F., MAHIEU C. (2020),       « Quel horizon des communs sociaux pour l’Économie Sociale et Solidaire ? » Entreprise & Société. https://classiques-garnier.com/entreprise-societe-2020-2-n-8-varia-quel-horizon-des-communs-sociaux-pour-l-economie-sociale-et-solidaire.html 

Résumé : Nous analysons les perspectives d’évolution des organisations de l’économie sociale et solidaire (ESS) par le commun. Le mouvement des communs développe de nouvelles formes d’action collective. Une enquête, menée en Hauts-de-France, conduit à dégager des critères de communs sociaux relatifs à quatre dimensions de pratiques (gouvernance, travail, modèle économique, territoire). Ces critères représentent un horizon d’évolution de l’ESS vers le commun.

[5] LEFEBVRE – CHOMBART A., (2018), « Aux sources de la construction des territoires : des initiatives sociales et solidaires spatialisées »Revue Géocarrefour, 92/4.https://journals.openedition.org/geocarrefour/10756  

Résumé : A la croisée de la géographie sociale et de la géographie rurale, cet article analyse la prise d’initiatives sociales et solidaires au sein des territoires et leur inscription au sein d’un maillage territorial. Il examine ainsi la transformation d’individus en acteurs du quotidien, et revient aux fondamentaux de l’appropriation territoriale. En s’intéressant plus spécifiquement à quatre bassins de vie choisis pour la diversité de leurs caractéristiques rurales, nous mettons en évidence des pratiques territorialisées du quotidien, reflets de sociabilités et de solidarités de proximité aux finalités non marchandes. Ce faisant, les individus peuvent s’approprier l’espace par des usages en dynamisant et développant les cercles de sociabilités : les initiatives sociales et solidaires sont profondément liées aux territoires.

Autres publications

[6] JANY-CATRICE F., MARLIER G., LEFEBVRE-CHOMBART A. « The social health of the new French regions and its evolution 2008-2016. » 2021. Working Paper hal-03150202publication sur Omnibook à paraître. 

Résumé : In 2008, we constructed a multidimensional indicator that was intended to calculate the social health of the French regions in 2004. The product of much collective deliberation, this indicator was selected by the Association of the French Regions’ commission on sustainable development and the environment for inclusion in 2012, and as one of the key indicators in the first draft of the Eva Sas Act in 2014. The present article updates this indicator by enriching and expanding it in order to measure the evolution of social health over time and the level attained at the end of the 2010s. It takes the reconfiguration of the “new” French regions as the basis for reconstructing statistical series. It shows that some regions (Brittany, Pays de la Loire) have a very strong social health dynamic while others, particularly the Hauts-de-France, are lagging far behind. It also sets this social health alongside an exploratory multidimensional measure of territorial environmental performance, mobilizing new tools of cartography.

[7] LEFEBVRE – CHOMBART A., ROBERT P., (2018), « Les communs, un renouvellement démocratique des gouvernances dans l’ESS ? Etude de cas dans les Hauts-de-France à partir de l’Assemblée des Communs et du SIILAB », Actes du 28e colloque de l’ADDES.  

Résumé : Cet article aborde la problématique de la gouvernance dans l’ESS, à partir de l’approche des communs. Nous comparons deux projets de construction de commun identifiés dans la région Hauts-de-France : le SIILAB, initié par une administration déconcentrée de l’État, et l’Assemblée des Communs de Lille, une initiative citoyenne. L’étude comparative fait ressortir la manière dont se transpose le principe du commun dans la gouvernance de ces deux initiatives. Ce qui nous permet de pointer certaines limites du fonctionnement en commun, relatives aux rapports entre membres des communautés et à la capacité d’impulser de manière durable des dynamiques coopératives. 

Rapports de recherche

[8] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. (2019) Rapports d’évaluation du projet SIILAB pour 2017-2018,ChairESS des Hauts de France, Rapport rédigé pour le laboratoire d’innovation publique SIILAB

Résumé : Ce document synthétise les résultats de l’évaluation du projet SIILAB réalisée par la ChairESS Hauts-de-France. Cette étude est le fruit d’une proposition de contribution de la ChairESS Hauts-de-France au projet SIILAB. Cette étude mobilise plusieurs outils d’enquêtes : (1) des entretiens semi-directifs avec des personnes ressources identifiées ; (2) des observations participantes dans les réunions et ateliers ; (3) l’animation du collectif de travail « acteurs-chercheurs » au sein de la ChairESS Hauts-de-France ; (4) une analyse de la littérature grise et de documents numériques accessibles. La première partie de ce document livre le contexte et le cadre d’analyse de l’enquête. Les résultats présentés sont détaillés dans la deuxième partie. Ce document intègre les principales remarques qui émanent de la restitution réalisée auprès des partenaires le 13 décembre 2018.

[9] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. (2019) Rapports de recherche du projet « Initiatives solidaires en communs », ChairESS des Hauts de France, Rapport rédigé pour la MEL et la région Hauts-de-France

Communication à des colloques internationaux

2019

[10] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. Le SIILAB, une construction en commun de l’ESS sur le territoire des Hauts de France, colloque international AFEP-IIPPE session « ESS en Hauts de France, Lille, 3-5 juillet 2019.

2018

[11] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. Gouvernance en communs et soutenabilité de l’action collective : étude comparative de deux communs sociaux, 6e rencontres du GESS, IAE Paris, décembre 2018.

[12] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P. Les communs, un renouvellement démocratique des gouvernances ? Étude de cas dans les Hauts de France, Colloque de l’ADDES, Paris, octobre 2018.

[13] LEFEBVRE – CHOMBART A., Des communs autour de lieux-ressources, un renouvellement démocratique des gouvernances ? ASRDLF, Caen, juillet 2018.

[14] LEFEBVRE – CHOMBART A., Maillages locaux et initiatives descendantes : les enjeux de réappropriations territoriales d’un centre socioculturel intercommunal à HucqueliersRIUESS, Rennes, mai 2018.

[15] LEFEBVRE – CHOMBART A. et ROBERT P., Les communs sociaux, une contribution théorique et empiriqueRIUESS, Rennes, mai 2018.

2016

[16] LEFEBVRE – CHOMBART A. L’ESS en quête de résonnance locale. Pour une étude des liens entre ESS et territoire en espace ruralRIUESS, Montpellier, mai 2016.

[17] LEFEBVRE – CHOMBART A., Proximité et initiatives sociales et solidaires dans les territoires ruraux8eJournées de la Proximité, CITERES, Tours, 20-22 mai 2015.

Communications à des journées d’étude ou à des séminaires

2021

[18] LEFEBVRE – CHOMBART A., « L’apport des communs pour les projets de plateformes numériques collaboratives. », Séminaire du projet « Citoyens en communs », SIILAB, Lille, 9 mars 2021.

2020

[19] LEFEBVRE – CHOMBART A., « La gouvernance du SIILAB »Séminaire des animateurs du projet FTAP, SIILAB, Lille, 22 septembre 2020.

2019

[20] LEFEBVRE – CHOMBART A., ROBERT P., « Évaluation du projet SIILAB »COPIL SIILAB, Lille, 14 février 2019. 

[21] LEFEBVRE – CHOMBART A., LE BIHAN C., « Évolution des financements de l’économie sociale et solidaire »,Assises de l’ESS, MEL, Lille, 7 février 2019. 

2018

[22] LEFEBVRE – CHOMBART A., ROBERT P. « Les configurations socio-spatiales des communs sociaux dans les Hauts-de-France »séminaire de la chairESS, MESHS, Lille, 1 octobre 2018.

[23] LEFEBVRE – CHOMBART A., « Communs et territoires : croisements des regards. Introduction. », séminaire de la chairESS, Grande-Synthe, 25 juin 2018.

2015

[24] LEFEBVRE – CHOMBART A., MORERE L. « La recherche, une question de méthode ? »Journée doctorale du laboratoire TVES, Dunkerque, 16 juin 2015.

Activités et collaborations scientifiques

Organisation d’évènements scientifiques

Cycle de séminaires du programme « Initiatives solidaires en communs » de la chairESS :          

·       1er octobre 2019, Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS).        « Communs sociaux, solidarités de proximités et construction des territoires ». 

·       25 juin 2018, Maison de quartier du Courghain, Grande-Synthe. « Communs et territoires : croisements des regards ».

·       12 avril 2018, MESHS. « Travail, emploi et protection sociale dans les communs ». 

·       23 janvier 2018, Université de Valenciennes, en collaboration avec le laboratoire IDP de l’Université de Valenciennes et le laboratoire CLERSE de l’Université de Lille. « Entreprise et communs : le cas des SCOP et des CAE ».

Séminaire du programme « santé économique des associations » de la chairESS :

·       22 novembre 2018, Métropole Européenne de Lille. « Associations et pouvoirs publics : quels financements et quelles contractualisations ? »

Implication dans des projets de recherche

Travail, Activité et Rétribution dans les Communs / depuis janvier 2021

Le projet de recherche financé par l’I-SITE de Lille vise à observer et analyser des expérimentations socio-économiques qualifiées d’« Initiatives solidaires en communs » (ISC) dans le contexte des Hauts-de-France, en axant nos recherches sur des initiatives associant des personnes en marge de l’emploi. S’inspirant de l’autogestion ou de formes collaboratives type Makers, ces ISC et plus particulièrement les individus qui s’y investissent entendent développer d’autres rapports au travail et à l’activité. Il s’agit de caractériser ces rapports dans leurs dimensions personnelles, expressives et politiques, ainsi que les moyens dont usent les individus pour recréer du collectif dans le cadre de l’entrepreuneuriat individuel. Ma participation au projet s’inscrit dans la caractérisation du modèle économique global d’un écosystème d’expérimentations en révélant le réseau d’interdépendance qui unit différentes dynamiques, dans une perspective de développement économique local. 

La gestion de la crise Covid-19 au sein des EHPAD / depuis septembre 2020

La récente crise de la COVID-19 a témoigné d’une spécificité des EHPAD, tant sur le plan de la communication que sur celui de la gestion de la crise sanitaire et de ses effets. Ce projet de recherche, qui bénéficie d’un financement de l’ANR et de la Région Hauts-de-France, vise à étudier ces spécificités selon 3 axes. Dans un premier axe, nous souhaitons comprendre comment l’information a été construite pour rendre compte des taux de mortalité en EHPAD. Comment les données ont-elles été collectées, remontées, agrégées ?  Dans un second axe, nous souhaitons construire une base de données (et cartographie) des EHPAD selon les différentes variables qui les caractérisent (statut des EHPAD (privé/public/non lucratif), taille, territoire aux régulations différenciées, taux d’encadrement). Cette base de données nous permettra de croiser ces données (inexistantes à ce jour de manière consolidée) avec celles des taux de mortalité. Quelles facteurs explicatifs peut-on fournir aux écarts de taux de mortalité observés ? Dans un troisième axe, nous cherchons à comprendre comment, dans une région particulière (les Hauts-de-France), les acteurs se sont adaptés à la crise de la COVID-19 en EHPAD. Parmi le système d’acteurs mobilisés, on identifie à la fois les régulateurs du territoire (quelles ont été les régulations, les financements et les évaluations des actions mises en place), mais aussi les personnels des EHPAD : comment ont-ils été affectés par la crise sanitaire ? 

Cartographie de l’ESS en Hauts de France / depuis septembre 2017

Ce programme vise la connaissance et une cartographie des réseaux de l’ESS en Hauts-de-France. Il s’inscrit dans les travaux du laboratoire d’innovation territoriale SIILAB, qui agrège des acteurs publics et privés de l’ESS en région, sur des travaux autour de l’économie sociale et solidaire et l’innovation par le numérique. En nous interrogeant sur les restructurations du champ de l’ESS à l’échelle régionale, nous avons révélé des dynamiques d’intermédiation territoriale dans des espace-temps spécifiques permettant les coopérations et la cohérence du champ (Lefebvre-Chombart & Robert, 2020). Ce projet me permet d’approfondir la compréhension des réseaux d’acteurs en région Hauts-de-France et en particulier aux liens entre ESS et pouvoirs publics (acteurs et politiques publiques) et aux restructurations parvenues suite à la fusion des 2 régions (Nord-Pas de Calais et Picardie). Nous nous interrogeons sur les dynamiques de ce réseau d’acteurs, et aux innovations portées en son sein à travers notamment le projet SIILAB.

Participation à des réseaux de recherche

La chaire en économie sociale et solidaire et soutenabilité des territoires des hauts-de-France / depuis 2015

Je coordonne depuis septembre 2015 la chaire en économie sociale et solidaire des Hauts-de-France, qui vise à encourager et à valoriser les travaux, les pratiques, les recherches et les formations en économie sociale et solidaire lorsque celle-ci se met en quête de territoires plus soutenables. Pionnière en France, la ChairESS est la seule à être à la fois interuniversitaire et interdisciplinaire. Elle est également la seule chaire à associer acteurs de l’ESS, collectivités territoriales et universitaires dans une démarche de coopération, depuis la conception du projet. Par ce regroupement de compétences académiques, économiques et citoyennes, la chaire constitue un pôle d’excellence régional en matière de recherche en économie sociale et solidaire, tout en construisant un dialogue permanent avec d’autres expériences en France et à l’international. Je fais partie du réseau inter-chairESS qui rassemble au sein du réseau interuniversitaire en économie sociale et solidaire des chercheurs de différentes disciplines autour de l’économie sociale et solidaire.

Projet VISES (Interreg) / depuis 2016

En tant que coordinatrice de la chairESS, je suis associée au projet « Valorisons ensemble l’impact social de l’entrepreneuriat social » (VISES), financé par un Interreg, qui a réuni pendant 4 ans des partenaires français et belges autour de l’évaluation et de la mesure de l’impact social. Il s’est agi de mettre en lumière ce que les entreprises sociales et solidaires apportent pour le dynamisme des territoires et le bien-être de leurs habitants. Ce travail comportait un volet compréhensif (quels sont les enjeux politiques, économiques et démocratiques de la mesure de l’utilité sociale de l’ESS), mais aussi méthodologique et pratique (comment évaluer l’impact social, comment en particulier proposer des démarches inclusives sur cet objet : « utilité sociale », véritable convention socio-politique). Depuis la fin du financement INTERREG, je travaille avec les partenaires du projet VISES et la chairESS pour construire un nouveau programme de recherche, conscient de l’intérêt des acteurs pour construire des évaluations co-construites de l’impact social. 

Année universitaire

Établissement

Cursus des étudiants / public

Nb. Heures

Type

Thème de l’enseignement

 

Chargée de cours vacataire / Université Polytechnique des Hauts de France (Valenciennes) /

Institut Sociétés et Humanités

2020-2021

Université Polytechnique de Hauts de France

Licence 1 Histoire Géographie

66 h

TD

Géographie de la mondialisation

2020-2021

Université Polytechnique de Hauts de France

Licence 3 Histoire Géographie

33 h

TD

Aménagement du territoire

2020-2021

Université Polytechnique de Hauts de France

Master MEEF

Préparation CAPES Histoire-Géographie

3h

CM

Habiter les espaces ruraux

 

 

Chargée de cours vacataire / Centrale Lille

2020-2021

 

École d’ingénieur Centrale Lille

3e année

 

4 h

CM

Approche théorique de l’économie sociale et solidaire

2018-2019

École d’ingénieur Centrale Lille

3e année

9h

CM

L’économie sociale et solidaire :

Acteurs et engagements

2017-2018

École d’ingénieur Centrale Lille

3e année

3h

CM

Reconnaissance de l’économie sociale et solidaire

 

 

Chargée de cours vacataire / Polytech Lille

2015-2016

École d’ingénieur

Polytech-Lille

3e année

3h

TD

Analyse d’articles scientifiques en ESS

 

 

Contrat doctoral / Université de Lille / UFR de Géographie et Aménagement

2013-2014

Université de Lille

 

L3 Géographie

15h

TD

Épistémologie de la géographie

2013-2014

Université de Lille

L1 Sociologie

15h

CTD

Initiation à la géographie

 

TOTAL : 151 heures

 

Initiation à la géographie / L1 sociologie, 2013-20214 / U. de Lille

Mots-clés : géographie sociale, initiation à la géographie

Le CTD d’initiation à la géographie concerne des étudiants de licence 1 en sociologie qui découvrent une initiation à la géographie. En concertation avec les enseignants du même TD, il s’agissait de les initier à l’ampleur de la discipline et à la manière dont elle pouvait leur apporter un regard différent sur des objets communs avec la sociologie. Ainsi, j’ai choisi une approche de géographie sociale pour croiser les regards étudiants et enseignant sur les objets analysés (grâce à des études de cas et des exposés). 

Épistémologie de la géographie / L3 géographie, 2013-20214 / U. de Lille

Mots-clés : discipline, histoire, méthodes

Le TD de méthodologie de la géographie s’adresse à l’ensemble des étudiants de licence 3 de géographie. Son contenu articule une diversité d’approches de la géographie. Les étudiants ont appris à considérer la géographie à l’interface d’autres disciplines (économie, sociologie, histoire, aménagement, etc.). J’ai mené cet enseignement par le biais d’exposés s’appuyant sur des articles scientifiques choisis, pour permettre un dialogue avec les étudiants.

Analyse d’articles scientifiques en ESS / 3e année, 2016 / Polytech Lille

Mots-clés : lecture d’article, travail collectif

Cette séance s’inscrit dans un cours d’initiation à l’économie sociale et solidaire pour des élèves-ingénieur de Polytech-Lille. J’ai choisi un corpus d’articles relatifs à l’ESS et proposé aux étudiants des ateliers autour de ces articles. Le travail collectif autour de la littérature scientifique montre l’intérêt du croisement des regards des étudiants pour un approfondissement des notions vues en cours ou un éclairage différent des retours d’expériences des acteurs.

Reconnaissance de l’économie sociale et solidaire / 3e année, 2017- 2018 / Centrale Lille 

Mots-clés : intervention acteur-chercheur

En binôme avec un acteur de l’économie sociale et solidaire (président d’un réseau régional d’acteur de l’économie solidaire), mon intervention a porté sur la reconnaissance locale de l’économie sociale et solidaire et la manière dont les initiatives locales créent des sociosystèmes en rhizomes sur lesquelles des innovations peuvent émerger. Le binôme avec un acteur a permis aux étudiants de s’approprier des réflexions théoriques et concrètes pour monter en réflexivité sur leurs propres engagements. 

Géographie de la mondialisation / L1 histoire-géographie, 2020-2021 / UPHF

Mots-clés : mondialisation, exposés, réseaux et flux, échelles

Les TD de géographie de la mondialisation ont été initiés en 2020 pour les L1 d’histoire-géographie. Il s’agit de proposer l’étude du « système-monde » à travers des grandes thématiques. La progression du semestre, ordonnée en binôme avec le collègue en charge du cours magistral, a plongé les étudiants dans une mondialisation vécue et impactante au quotidien, à travers d’abord l’étude des effets de la crise Covid-19 sur leurs modes de vie. J’ai ensuite proposé différents prismes d’analyse : acteurs de la mondialisation, marchés agricoles, ports maritimes, musique, migrations, marge, géopolitique.

Le contexte de crise sanitaire à la fin de l’année 2020 m’a obligée à une flexibilité constante sur les modalités pédagogiques du TD. Aussi, le passage au tout-distanciel a été facilitée par la constitution préalable de groupe de travail fixe pour les étudiants, afin de réduire leur solitude nouvelle et d’avoir un premier maillage structuré d’étudiants au sein duquel les exercices étaient facilités. Ainsi, les travaux de groupes ont été privilégiés, pour favoriser l’échange et stimuler l’intelligence collective.

Aménagement du territoire / L3 histoire-géographie, 2020-2021 / UPHF

Mots-clés : urbanisme, transitions, initiation à l’aménagement

Issu d’un travail en binôme avec le collègue en charge du CM, ce TD a été vécu 100% en distanciel, le contexte sanitaire ne permettant pas des cours physiques. J’ai proposé une structuration de ce cours fortement basée sur des recherches et lectures personnelles des étudiants, en tentant de transformer la numérisation forcée de ces séances en opportunité pédagogique. Différents supports ont été mobilisés : vidéos, émissions de radio, articles scientifiques, pages de blog. Adoptant un style pédagogique le plus interactif possible, j’ai privilégié l’investigation heuristique des questions pour favoriser l’appropriation de cet espace virtuel par les étudiants. 

Nom de la séance

Lecture commune :

Document préalable

Type d’exercice pédagogique

Débuts de l’aménagement 

Émission « Faire France ensemble » France culture, oct. 2020

Lecture de textes fondateurs de l’aménagement 

Aménager les territoires ruraux

Margetic C. « Foncier agricole et villes : des dynamiques complexes » programme PSDR, juillet 2019

Analyse statistique à partir de la base de données Remembrement 1945-2005

Gouvernance territoriale et planification

Leloup F. Moyart L. Pecqueur B. « La gouvernance territoire comme nouveau mode de coordination territoriale ? » 2005, Géographie économie société.

Travail sur les documents d’urbanisme des communes d’habitation des étudiants 

Rythme, transports, espaces

Conseil supérieur de l’aviation civile, « Rapport sur le maillage aéroportuaire français » janvier 2017, CGET.

Intelligence collective : Construction d’un questionnaire et préparation d’un entretien sur Klaxoon

Rencontre – entretien avec le directeur général de l’aéroport de Lille

Procédure de concertation préalable

Aéroport de Lille, « Dossier de concertation », 2020.

Jeu de rôle sur le projet de modernisation de l’aéroport de Lille et la concertation préalable

Le périurbain

Bacqué MH. Charmes E. Launay L. Vermeersch S. “Des territoires entre asciension et déclin : trajectoires sociales dans la mosaïque périurbaine » 2016, revue française de sociologie.

Analyse de vidéos (périurbain à travers les séries TV) et travail sur les représentations

Les espaces littoraux

Deldrève V. « Préservation de l’environnement littoral et inégalités écologiques » 2011, Espaces et sociétés. 

Étude de cas (Le Touquet Paris Plage)

Rencontre – entretien avec un chef de projet à la communauté de communes Porte du Hainaut 

Les communs urbains ou territoriaux

Campus de la transition, « #Restezchezvous : comment organiser la préservation de nos biens communs », 2020, Parcours résilience et transition

 Analyse de trois exemples de communs 

Appropriations et transitions

Talandier M. « A qui appartient la ville dans un monde en transition » 2020, The Conversation. 

Travail de groupe sur la trame verte et bleue de la MEL

Habiter les espaces ruraux / Master MEEF, 2020-2021 / UPHF

Mots clés : habiter, appropriation spatiale, maillages et réseaux d’acteurs, ressource territoriale, proximité

Dans le cadre de la préparation au CAPES d’histoire-géographie, j’ai mené une séance portant sur les modalités de l’habiter en espace rural. Cette séance a développé l’évolution des espaces ruraux et des dynamiques de recomposition qui s’y développent, des enjeux théoriques et de définition autour de l’appropriation spatiale et de la constitution de maillages territoriaux. J’y ai détaillé de nombreux exemples reposant sur des études de cas détaillés et cartographiés. Cela a permis d’aider les étudiants à articuler leurs connaissances dans le cadre d’un exercice démonstratif. 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email