Contribution collective SRESRI 2022-2028

Dans le cadre du renouvellement du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et l’Innovation (SRESRI), la ChairESS a participé à une contribution collective afin de distinguer l’Economie Sociale et Solidaire dans les orientations stratégiques de la région.

Ce schéma régional cadre la politique régionale de l’ESRI pour les 6 années à venir (2022-2028).

Ainsi, le Mouvement Associatif Hauts-de-France (LMA), la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS HDF),  l’Observatoire régional de la Vie Associative (ORVA), et la ChairESS avec la collaboration du Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (CRAJEP), du Groupement des associations lilloises étudiantes (GALILLE – FAGE) et de la Fédération des associations étudiantes Picardes (FAEP) ont co-construit une contribution écrite collectivement pour porter ensemble la voix de l’ESS.

Cette note, au travers de 25 propositions concrètes, vise à alimenter le nouveau SRESRI afin qu’il reste au service de la réduction des inégalités, du bien-être territorial et de la transformation économique, sociale et environnementale de notre territoire. 

Parution : Economie écologique : une perspective européenne

Economie écologique: une perspective européenne
 
 
L’économie écologique est un domaine d’analyse et une source de recommandations désormais largement reconnus au plan international à travers la publication de la revue Ecological Economics et la tenue régulière de grands congrès internationaux.
 
Cet ouvrage montre la perspective critique dont est porteuse l’économie écologique, en deux grandes parties :
►La première porte sur l’histoire de l’économie écologique, ses assises épistémologiques, ses objets et ses principes fondamentaux.
►La deuxième traite des grandes perspectives macroéconomiques et sociales que dessine l’économie écologique, de la manière dont elle envisage de peser sur les évolutions nécessaires en matière de production et de consommation. Elle aborde également les enjeux liés aux innovations sociales et aux transformations, à l’évaluation, ainsi qu’à la place et au rôle des institutions démocratiques en matière de prise de décision collective.


 
L’ouvrage est également disponible sur le site de la FNAC, ou encore sur Amazon.   

10 11 2021 : Colloque. L’économie sociale et solidaire : Courants de pensée, acteurs et politiques.

A4_PPT-couvLogo.pngLaboratoire Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiquesUne image contenant texte Description générée automatiquement

 

 

L’économie sociale et solidaire,

courants de pensée, acteurs et politiques.

 

10 novembre 2021, Espace Baïetto de la MESHS

Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société, 
2 rue des Canonniers, Lille.

Pass sanitaire demandé (vaccination ou test TCR)

Inscription obligatoire : amelie.lefebvre@chairess.org 

 

Présentation

À l’occasion de son centenaire, la Recma, Revue internationale d’économie sociale a proposé d’organiser des événements autour des courants de pensée qui ont inspiré et qui inspirent l’économie sociale et solidaire d’aujourd’hui. La ChairESS des Hauts-de-France a souhaité répondre à cette invitation pour rendre compte des dynamiques de l’ESS en région en restituant les travaux universitaires menées territorialement sur le sujet mais aussi en mobilisant des universitaires de la région poursuivant des travaux plus généraux sur l’ESS.

Tout d’abord, en nous intéressant aux rapports de l’économie sociale et solidaire avec l’État et le marché nous reviendrons sur la manière dont l’associationnisme du XIXème siècle a donné naissance à l’économie sociale en portant l’attention sur les modalités de reconnaissance par l’Etat. Les rapports avec le marché seront quant à eux appréhendés à travers les tensions que la mutualité connaît entre ses aspirations solidaristes et l’assimilation aux assurances que les institutions lui imposent. 

Dans un deuxième temps, nous reviendrons sur les liens mais aussi parfois ruptures qu’ont entretenu certaines familles de l’économie sociale avec deux courants forts dans la région. Seront ainsi explorés les relations entre une coopérative de consommation et le mouvement socialiste puis celles entre les associations catholiques et la construction du secteur de l’aide à domicile.

Enfin, nous aborderons les rapports entre acteurs, chercheurs et politiques publiques de l’économie sociale et solidaire sous différents angles : en s’intéressant aux apports des épistémologies du sud dans la compréhension de la construction des savoirs entre population et chercheurs ; en revenant sur les différents réseaux d’acteurs de l’économie sociale et solidaire pour comprendre leur évolution et leur rôle dans la construction des politiques publiques régionales.

 

Déroulement prévisionnel

9 h 00 Accueil et présentation de la journée 

L’économie sociale et solidaire entre État et marché

9 h 30 – La construction de l’économie sociale : une stratégie étatiqueAnne Fretel, économiste, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. 

10 h 00 – Tensions entre solidarisme et assurance dans les mutuellesHervé Mauroy, économiste, CRISS, Université polytechnique Hauts-de-de France.

10 h 30 Discussion  

11 h 00 Pause

Histoires coopératives et associatives dans le Nord

11 h 30 – La coopérative « l’Union de Lille » et le mouvement socialiste : d’où vient l’oubli ?, Collectif Samson : Sylvain Celle, économiste, Clersé, Université de Lille, Thomas Chevallier, politiste, Ceraps, Université de Lille, et Vianney Schlegel, sociologue, Ceraps, Université de Lille. 

12 h 00 Les associations catholiques dans le Nord et la création du secteur de l’aide à domicile, Bruno Duriez, sociologue, CNRS, Clersé, Université de Lille.

12 h 30 Discussion  

13 h 00 Déjeuner 

Acteurs, chercheurs et politiques de l’économie sociale et solidaire

14 h 30 Les épistémologies du Sud et la création de l’Union coopérative internationale (LUCI)Jacqueline Descarpentries, MCF HDR en sciences de l’éducation, UMR CNRS LADYSS, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis.

15 h 00 Le réseau d’économie alternative et solidaire dans le Nord-Pas-de-CalaisElodie Ros, sociologue, Laboratoire CRESPPA – CSU et LISRA, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. 

15 h 30 La construction de l’ESS dans le Nord-Pas-de-Calais de 1970 à 2014, réseaux d’acteurs et politiques publiquesLaurent Gardin, sociologue, CRISS, Université polytechnique Hauts-de-de France.

16 h 00 Discussion et conclusion

Une manifestation organisée dans le cadre du 

Séminaire CIFRE : pourquoi pas ?

Le dispositif CIFRE : une opportunité de financement de recherche-action pour les acteurs locaux

Séminaire proposé par la ChairESS Hauts-de-France

Jeudi 21 octobre 2021 de 10h30 à 12h30 à l’APES, Maison Stéphane Hessel (pass sanitaire obligatoire),

235 boulevard Paul Painlevé 59000 Lille

Le dispositif CIFRE permet aux acteurs économiques et institutionnels d’accueillir pendant 3 ans un doctorant, dans le cadre de sa recherche de thèse. Il est donc une bonne manière d’envisager des recherches-actions sur longue période. Nous proposons, dans ce séminaire, de présenter les aspects juridiques et économiques du dispositif, d’en présenter l’intérêt pour les acteurs de l’ESS et les collectivités locales et surtout de vous présenter des témoignages de doctorants et d’acteurs ayant profité du dispositif CIFRE.

Programme

Introduction générale – F. Jany-Catrice (Université de Lille) & G. Dechy (ChairESS HDF)

La place des thèses CIFRE dans la recherche académique en SHS – R. Sobel (Université de Lille) / L. Gardin (Université Valenciennes)

Présentation juridique, administrative et économique du dispositif CIFRE – C. Bodelu (Université de Lille)

Témoignages. Intérêt des thèses en CIFRE pour l’ESS et les acteurs locaux et territoriaux qui souhaitent promouvoir l’ESS.

• acteurs : LMA, APES …

• doctorants M. Studer, C. Cayol, A. Bertron

Echanges avec les participants : questions/réponses (1 heure)

Webinaire TARCO 24 juin 2021

La chairESS Hauts-de-France (MESHS) organise, dans le cadre du programme  « Travail, Activité, et Rétribution dans les Communs » (TARCO) financé par l’ISITE- Université de Lille, un séminaire de recherche en visio. 

24 juin, 10h30 – 12h30

Lien de connexion : 

https://zoom.us/j/91708402675?pwd=bWJienJMVEpZcTQ1MVJTSkQ3VzVEdz09 

Programme : 

Contribution/rétribution dans les coopératives d’activité et d’emploie (CAE)

M.C. Bureau, sociologue, chargée de recherches CNRS – laboratoire LISE-CNAM.

 

Rémunération/rétribution des commoners dans le domaine du numérique

S. Broca, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication – Université de Paris VIII – Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation (CÉMTI)

Wanted : stagiaire valorisation !

Stage 6 mois sur l’axe « Valorisation »

La chairESS recherche un.e stagiaire pour travailler sur l’axe « valorisation » de son projet.

Organisme d’accueil :

La chaire interuniversitaire et interdisciplinaire en économie sociale et solidaire et soutenabilité du territoire (http://chairess.org) est née en 2014 de l’impulsion de plusieurs acteurs : universitaires, institutionnels et acteurs de l’ESS. Cette pluralité de parties prenantes se retrouve au sein des instances de gouvernance qui font vivre la chaire : le conseil d’administration partenarial et le comité de direction.

La chaire a plusieurs axes de développement : un axe recherche autour de plusieurs programmes de recherche et notamment « La gestion la crise du COVID dans les EHPAD » et « Travail, Activité, Communs et Territoire ». Les travaux réalisés dans ce cadre nous amènent à conduire une recherche partenariale à travers des enquêtes de terrain dans la région Hauts de France, des séminaires de recherche et des activités de valorisation (conférences, publications, etc.).

La chaire dispose également d’un axe formation déclinant à la fois un module pour des masters spécialisés en économie sociale et solidaire et à la fois des interventions courtes de sensibilisation dans des formations non spécialisées. Par ailleurs, un groupe de travail a mis en place des modules de formations destinés à des masters de la région, spécialisés ou non en économie sociale et solidaire. Ces modules, co-construits par des acteurs et des universitaires, mettent les étudiants au sein de conditions d’apprentissage uniques, favorisant l’interdisciplinarité et la mixité des savoirs théoriques et pratiques.

Enfin, la chaire dispose d’un axe valorisation qui s’adosse sur les deux précédents et nous permet de diffuser, de vulgariser, d’expliciter les travaux développés. Nous mettons en place des séminaires de recherche, des publications scientifiques et non scientifiques à travers différents supports.

Missions confiées au stagiaire :

La mission du stagiaire s’inscrit dans ce dernier axe de travail (valorisation). Il se verra confié les missions suivantes (en articulant avec la coordinatrice de la chaire) : 

– le e-learning (vulgarisation pédagogique)

– les plaquettes de la chaire et les outils numériques comme le site ou les réseaux sociaux (communication externe)

– (secondairement) la communication interne

Profil des candidats/es : 

Formation et expériences requises

  • Formation supérieure (Master)

Compétences et qualités requises

  • Goût pour la pédagogie et la valorisation de la recherche
  • Gestion de projet, sens de l’initiative et capacité de propositions
  • Connaissance du champs et des enjeux de l’économie sociale et solidaire 
  • Goût pour l’innovation, l’interdisciplinarité et les dynamiques partenariales
  • Rigueur, sens de l’organisation et autonomie

Durée : 6 mois, à partir de février/mars 2021 (à discuter en fonction du stagiaire). 

Lieu : MESHS, 2 rue des canonniers, Lille – distanciel possible (en fonction du contexte sanitaire)

Salaire : selon la réglementation en vigueur

Les CV et lettres de motivation sont attendus par mail à l’adresse suivante : amelie.lefebvre@chairess.org  

Une économie politique des mesures d’impact social

Lévaluation de limpact social simpose de plus en plus comme un repère cognitif majeur et comme mécanisme de coordination. De nombreuses recherches empiriques permettent dinterpréter lémergence de « limpact social » comme un substitut aux instruments de productivité et de performance.

Cet article vise à enchâsser cette observation dans une perspective temporelle plus longue. Il suggère que lévaluation a toujours existé, mais que ses modalités ont été profondément modifiées et sont devenues de plus en plus soumises à lhétéronomie, à la quantification, à la normalisation et à la mondialisation. Les services publics et plus généralement lÉtat-providence n’y échappent plus, pas plus que l’économie sociale. Les demandes de mesures d’impact social apparaissent comme la manifestation la plus aboutie d’un truchement de mutations : mutation des systèmes productifs et montée en puissance des activités de service et augmentation et mutation (en volume, nature et fins) de lévaluation des politiques publiques. Outre que les instruments dévaluation incorporent des discours, des représentations, et des valeurs de ce que signifie être « efficace », les acteurs qui les promeuvent et dont la fonction est de conduire les évaluations, saccordent désormais le droit de déterminer les objectifs de politiques publiques.

Retrouvez l’article de Florence Jany-Catrice pour le CIRIEC grâce à ce lien : http://www.ciriec.uliege.be/wp-content/uploads/2020/12/WP2020-14.pdf

Webinaire Covid-19 : l’impératif coopératif et solidaire

Webinaire « Covid-19 : l’impératif coopératif et solidaire » : 

Un RDV pour co-construire ensemble l’avenir, qui s’est déroulé le vendredi 26 juin 2020. 

Sur les aspects économiques, propositions choisies : 

Contribuons à une économie qui se donne les moyens de répondre aux besoins sociaux, en réfléchissant à la soutenabilité territoriale et en s’opposant au détricotage des droits démocratiques et sociaux !

    • Réinterroger les modèles socio-économiques des organisations de l’ESS
    • Choisir le vocable de « contributions sociales » plutôt que de « charges sociales »

Il faut se battre pour ne pas subir les interprétations erronées de l’ESS !

Sur les EHPAD, éclairages et envies d’aller plus loin : 

La dissociation entre care et cure dans le mode de financement n’est pas en phase avec la réalité des organisations : il faut repenser la filière gériatrique pour passer à l’accompagnement et à la bienveillance.

Allons plus loin dans les recherches sur la spécificité de l’économie sociale et solidaire pour les EHPAD et les crèches !

Sur la démocratie, extraits choisis : 

Ouvrons des espaces de délibération démocratiques notamment sur la définition des besoins et des activités vraiment nécessaires !

Et si on essayer de… rééquilibrer le pouvoir dans l’entreprise et poser la question du salariat dans l’ESS : on est pas tous des entrepreneurs.

Quelle place des élus locaux, dans des coopérations avec les acteurs de l’ESS?

Mobilisons les réseaux pour sortir de la discrétion de l’économie sociale et solidaire, en coopérant entre recherche et action…

Et des perspectives dans le cadre de la conférence régionale de l’ESS…  

Merci à nos contributeurs-experts,
à tous pour les temps d’échanges et la co-élaboration de propositions pour demain !
 
Contact : Amélie Lefebvre-Chombart, Coordinatrice – ChairESS des Hauts de France amelie.lefebvre@chairess.org
 

Les ressources : https://chairess.org/wp-content/uploads/2020/06/Article-Nirello-Delouette-Dans-les-Ehpad-la-crise-du-Covid-19-révèle-les-effets-délétères-des-politiques-d’austérité.pdf

https://chairess.org/wp-content/uploads/2020/07/Delouette-Nirello-ChairESS.pdf

https://chairess.org/wp-content/uploads/2020/06/Delouette-Nirello-RECMA.pdf

Forum social mondial des économies transformatrices

Du 25 juin au 1er juillet se tient le Forum Social des Economies Transformatives à Barcelone, organisé entre autres par le MES, le MES OCcitanie et le RIPESS Europe.  

L’occasion pour tous de participer à ces différents temps d’échanges internationaux.

Les sujets sont très variés (de la finance solidaire à l’éducation à l’ESS, en passant par le rôle des monnaies locales en période de crise, ou  encore l’écoféminisme), avec pour point commun de croiser les regards à l’échelle de la planète.

https://forum.transformadora.org/conferences/programme/program/1062

Inscriptions : https://join.transformadora.org/?q=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=lettre_dinformation_du_mouvement_pour_l_economie_solidaire_special_fsmet2020&utm_term=2020-06-24